Le Ladyss : Laboratoire ‘Dynamiques Sociales et Recomposition des Territoires’

Dans le cadre d’une thèse, tout.e doctorant.e est rattachée à un laboratoire de recherche, à savoir celui de son.sa directeur.trice de thèse. Je suis rattachée au Ladyss qui est basée en Ile-de-France sur plusieurs sites universitaires : Paris 1 (Sorbonne), Paris 7 (Diderot), Paris 8 (Saint Denis), Paris 10 (Nanterre). Je suis basée à Paris 7, dans le 13e arrondissement de Paris.

Unité Mixte de Recherche, le laboratoire de recherche le Ladyss consacre ses travaux à l’étude des processus et formes actuels de recompositions sociales et spatiales en rapport avec la mondialisation et les problèmes d’environnement. Mieux relier ces processus et leurs différentes composantes, en combinant les approches et les points de vue disciplinaires, à travers la confrontation d’analyses menées à différents niveaux, à différentes échelles et dans des contextes territoriaux diversifiés, représente l’objectif d’un projet qui s’inscrit dans le mouvement de décloisonnement sémantique et thématique qui traverse les sciences sociales.

Sur le plan méthodologique, plusieurs démarches complémentaires sont mobilisées pour appréhender la complexité des interactions en jeu dans les dynamiques étudiées : des études localisées et plutôt qualitatives, privilégiant l’entrée par les acteurs collectifs et individuels, et les rapports entre la matérialité et l’immatérialité des territoires, sans exclusive pour des analyses plus globales et quantitatives mobilisant des catégories d’indicateurs construits à partir des recherches réalisées ; le recours à la méthode comparative et le regroupement de chercheurs autour de problématiques et de thématiques bien ciblées permettant le développement de programmes interdisciplinaires.

Le Ladyss se caractérisent par:

  • Ses compétences disciplinaires variées (géographie, biogéographie, sociologie, anthropologie, économie, architecture urbanisme, géopolitique, droit, philosophie etc.) ;
  • Ses compétences sur la France et l’Europe, alliées à un large éventail de terrains de recherche (Asie, Maghreb, Brésil etc). ;
  • Une longue expérience de recherche dans les champs du rural et de l’urbain et sur des questions liées à l’aménagement.

Le laboratoire est organisé autour de 3 axes de recherche :

  • « Recompositions socio-spatiales dans la globalisation »,
  • « Recomposition des territoires du quotidien : représentations, pratiques, projets »,
  • « L’environnement : vers un nouveau paradigme ».

La Ladyss est également partie prenante de l’expérience Manucoop à travers les implications notamment de Thomas Lamarche, Pascal Grouiez, Petia Koleva, Yorgos Rizopoulos et moi-même. Les travaux de recherche dans ce cadre sont davantage centrés autour des transformations du travail, des règles de coopération comme communs, etc.

Sources :
http://www.ladyss.com
http://manufacture.coop/ladyss-universite-paris-7/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s